Logo Télé-Québec

Les Appendices

Logo
Diffusion :
Mardi vers minuit
Rediffusion :
vendredi 19 h
Durée :
30 minutes

Du 6 juin au 8 septembre

Les Appendices sont des super-héros.

Au sein de l’industrie, c’est connu: ils font tout.

De l’écriture à la réalisation au jeu à l’infographie au montage à l’hygiène personnelle à la musique, ils produisent leur émission de télévision à la manière DIY.

Monsieur madame tout le monde, par contre, ne le sait pas. Et ça, c’est dommage. D’où l’intérêt de tracer le portrait des Appendices en onze capsules exclusivement sur le web. Un projet inspirant, qui ne laissera personne qui clique sur Play indifférent.

Mon mandat est de suivre les Appendices au cours de tournages, de représentations musicales, de sessions de montage, de création visuelle, d’enregistrements de chansons drôles, etc. et d’en faire le récit honnêtement, sans censure, sans parti pris et avec humour.

Le journaliste en moi qui sommeille, qui envie les Louis Theroux et Micheal Moore de ce monde, se dévoilera enfin pour ce projet. J’ai l’intention de suivre le groupe pas à pas, le talonner, mais juste pendant 5 jours et demi. Ce sera suffisant pour apprendre et comprendre les Appendices, sous toutes leurs formes: les amis, l’équipe de télévision, le groupe de musique.

Les capsules prennent la forme d’un reportage, c’est à dire que le journaliste (Moi) peut poser des questions aux personnages, raconter son expérience en narration. C’est là que la forme du projet prend son importance. Imaginez un mockumentary, un docu-fiction, où le sujet n’est pas inventé ni manipulé. C’est plutôt le journaliste qui est un personnage semi-fictif.

Autant pour les fans finis des Appendices que pour les nouvelles recrues ou même les haters, l’histoire de chaque rencontre leur est racontée par un journaliste en narrations concises, punchées et comiques. Le facteur « inspirant » ou « touchant » de chaque capsule est mis de l’avant dans ces textes, car je l’ai annoncé: les Appendices sont des super-héros. C’est ce que je tenterai de prouver.

-Félix Tanguay, journaliste

retour aux capsules